MES BONSAIS

 

 

INTRODUCTION



HISTOIRE

MES PREFERES

LES PLUS ANCIENS

LES AUTRES

CONSEILS

LES LIVRES

LES PETITES ANNONCES

LIENS

CONTACT

Recommandez ce site à vos amis

 

 
 

INTRODUCTION

 

Comment j'ai attrapé le virus du Bonsaï ?

De la manière la plus banale qui soit, un anniversaire, un cadeau et voilà comment tout a commencé.... avec en plus un peu de chance.

Comme tous les néophytes, j'ai fait tout ce qu'il ne fallait pas, suivant à la lettre les bons conseils prodigués par le vendeur. De la clarté, un atmosphère humide, de l'engrais, voilà tout ce dont votre Bonsaï a besoin . Mais il avait oublié d'ajouter le principal, du bon sens et de l'humilité.

Hé oui, ce n'est pas uniquement une question de main verte, mais une question de bon sens . Observer la nature et reproduire un contexte favorable à l'épanouissement de ces petits arbres en pot.

Alors les erreurs je les ai toutes faites, placer le Bonsaï derrière une vitre en plein soleil, l'humidifier et l'arroser beaucoup tous les jours et lui donner de l'engrais une fois par semaine, j'ai suivi tous les conseils, mais je n'avais pas assez observé la nature.

Ma première chance a été que lorsque j'ai une passion je la vie pleinement et la seconde que mon premier Bonsaï provenait de chez un des plus grands spécialistes en France, REMY SAMSON. C'était un Sageretia Theezan de 12 ans donc suffisament âgé et formé pour survivre à mes "bons" mais mauvais traitements. Et comme je vivais pleinement ce nouveau virus, j'ai tout de suite composé une dizaine de petits arbres en pot, à partir de pousses ramassées en forêt, ou achetées quand il s'agissait de variétés qu'on ne trouve pas en France.

Le résultat ne c'est pas fait attendre ....

Tandis que mon Sageretia vivotait, les autres Bonsais plus fragiles m'ont appris quelques fois à leurs dépents qu'il fallait observer et reproduire un contexte favorable à leurs vies de petits arbres en pot et savoir être humble face à cet élément que l'on appelle la nature !

Voilà comment aujourd'hui j'ai une petite collection d'une quarantaine de Bonsaï et
que j'ai eu l'idée de partager ma passion par le site http://www.mes-bonsais.fr.

 

 

SUITE